L'actualité immobilière de l'agence Arrio
30 août

Le point sur l’évolution des crédits immobiliers pour l’achat d’une maison en vente à Médan

Crdit immobilier

Pour vous permettre d’acheter une maison à Médan dans de bonnes conditions, regardons l’évolution des taux de crédit immobilier depuis 2009. Ceci vous apportera quelques réponses sur les causes et les conséquences de ces fluctuations.

Entre 2008 et 2009, la France est marquée par de multiples crises à l’échelle financière et économique, entraînant ainsi la chute du marché de l’immobilier.

Alors que l’année 2012 s’achève avec des niveaux de taux historiquement bas, l’année 2013 démarre sur des chapeaux de roues notamment grâce à une chute du taux d’emprunt d’État et d’une politique offensive menée par les banques dans un marché en repli. Malgré des fluctuations à la hausse au second semestre,  l’année 2013 se termine sur des taux en baisse (3,35% sur 20 ans 2012/2013)

L’année 2014 est marquée par la baisse des taux. Afin de soutenir le marché immobilier, le gouvernement met en place la loi Duflot. Ce dispositif, qui succède à la loi Scellier, permet aux investisseurs ayant acheté dans l’immobilier neuf d’obtenir une réduction d’impôt. En 2015, une série de mesures sont adoptées par le Premier ministre de l’époque, Manuel Valls :
• Élargissement de l’éligibilité au PTZ (Prêt à taux Zéro), puis Prêt PAS 2016
• Développement de l’investissement locatif
• Simplification des normes de construction
• Libération rapide des terrains constructibles
• Abandon de l’objectif de 500 000 nouveaux logements par an pour celui, plus réaliste, de 40 000 logements par an d’ici 2017.

Le but de ces mesures était de relancer le secteur de l’immobilier en France et plus particulièrement de « relancer la construction » et de « faciliter à l’accession au logement pour les jeunes ». Le résultat est très positif : l’immobilier repart à la hausse, dans le neuf et dans l’ancien. Parallèlement, les taux sont restés bas, avec des baisses constatées sur la fin de l’année.

2016 a été une excellente année pour les emprunteurs. Depuis le début de l’année 2017, la tendance s’accentue. Toutes les banques s’accordent pour augmenter leurs grilles de taux des crédits immobiliers aux particuliers. Même si les hausses sont identifiables, les taux d’emprunts restent extrêmement bas. Depuis 2014, les taux d’intérêt ne sont jamais remontés au-dessus de la barre symbolique des 3%.

C.V. / Bazikpress © Richard Villalon

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée