L'actualité immobilière de l'agence Arrio
30 août

Votre agence immobilière vous rappelle les erreurs à éviter si vous achetez un bien à Montpellier

I

Acheter en période de taux bas est une bonne idée. À condition de prendre son temps ! Car décrocher un prêt ne garantit pas la réussite de votre projet immobilier à Montpellier. En effet pour trouver le logement de ses rêves, il ne faut pas se précipiter et être méthodique. Alors quelles sont les erreurs à éviter si vous souhaitez acheter un bien à Montpellier ?

Ne pas préparer votre projet
Les primo-accédants qui n’ont pas l’habitude d’une acquisition immobilière font souvent l’erreur de partir bille en tête. Il est au contraire essentiel de mûrir votre projet, de le préparer. Déterminez ce dont vous avez besoin en matière de transports, d’écoles, de surface. Délimitez un périmètre de recherche, de façon à ne pas vous éparpiller.

Ne pas connaitre votre budget
Avant de penser logement, et d’effectuer des visites, il faut penser budget, financement… Si vous trouvez un bien à acheter à Montpellier et que vous ne savez pas si vous disposez de l’enveloppe nécessaire pour son acquisition, vous ne pourrez pas faire d’offre d’achat… Quel intérêt, alors ? Listez plutôt les sommes que vous consacrez, tous les mois, aux frais de nourriture, aux vêtements et aux loisirs…, sans oublier les impôts et les assurances. Et rendez-vous à la banque pour une simulation.

Être trop exigeant
On souhaite tous ce qu’il y a de mieux : un logement à Montpellier, au dernier étage, sans vis-à-vis, plein sud, avec de beaux volumes, un parking, une cave… Seulement, vous, vous avez un budget à respecter, alors ne vous laissez pas déborder. Gardez la tête sur les épaules. Faites des concessions et triez vos critères en fonction de vos priorités. Là, encore, vous gagnerez du temps !

Vouloir négocier coûte que coûte
Les prix sont en hausse. Attention, les vendeurs ont la main et sont moins enclins à négocier. Si un bien à Montpellier vous plait vraiment, ne prenez pas le risque qu’il vous passe sous le nez pour 5 000 € ou 10 000 € !

C.V. / Bazikpress © DOC RABE Media

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée