L'actualité immobilière de l'agence Arrio
26 nov

Votre agence immobilière de Villennes-sur-Seine fait le point sur la taxe foncière

Taxe foncière

Les investisseurs en sont convaincus : pour faire une affaire et obtenir une belle rentabilité locative, il faut être attentif à deux éléments : le prix d’achat et l’emplacement. Deux facteurs qui permettent de bien louer et de gagner de l’argent ! Vous souhaitez acheter un logement à louer à Villennes-sur-Seine dans les Yvelines et le mettre en gestion locative ? Bonne idée, si en plus le taux d’intérêt est attractif, vous allez certainement réaliser une bonne opération et dormir sereinement grâce à la gestion location. Alors, qu’est-ce qui pourrait gripper la machine ?
Jean Perrin, président de l’UNPI (l’Union nationale des propriétaires immobiliers), vous le dit, c’est la taxe foncière qui est à payer par tous les propriétaires qu’ils soient occupants ou bailleurs et qui, chaque année, augmente un peu plus, et ce, partout en France. Il met même les propriétaires bailleurs en garde : la hausse de la taxe foncière pèse de plus en plus sur leur rentabilité immobilière et, concernant les propriétaires occupants, sur leur budget.

Lors de la 11e édition de l’Observatoire des taxes foncières sur les propriétés bâties, qui dressait un état de la situation, Jean Perrin a interpellé les pouvoirs publics sur le fait que ce dérapage de la taxe foncière pourrait conduire les propriétaires occupants à vendre et les propriétaires bailleurs à se reporter sur d’autres investissements que la pierre, au détriment de l’offre locative.

La part départementale de taxe foncière a explosé dans les Yvelines (+ 76,85 %) ainsi que dans le Val-d’Oise (+ 62,88 %). Huit autres départements affichent une augmentation supérieure à 30 %, au premier rang desquels le Var (+ 38,28 %) et l’Essonne (+ 37,46 %).

De toute évidence, ces fortes augmentations du taux départemental imposent à tous les propriétaires de ces départements une forte hausse de l’impôt foncier, quelle que soit par ailleurs l’évolution des taux du bloc communal. Par exemple, les propriétaires yvelinois ont vu leur taxe foncière augmenter en moyenne de quasiment 40 %.

C.V. / Bazikpress © lefebvre_jonathan

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée