L'actualité immobilière de l'agence Arrio
29 août

Faites estimer votre maison en vente à Villennes-sur-Seine et profitez du retour des acheteurs !

AdobeStock_142473090

Vous avez une maison à vendre à Villennes-sur-Seine ? C’est le moment de la faire estimer. Alors que le 1er trimestre 2018 a été marqué par un attentisme des acheteurs avec une demande de crédits en baisse de 20 %, ces dernières semaines le marché immobilier a retrouvé un dynamisme inédit depuis la mi-mai, avec un niveau de demande équivalent à juin 2017… Oui, les acheteurs sont de retour !

L’autre bonne nouvelle concerne les taux de crédit. En août, les banques ont globalement laissé leurs taux stables, au même niveau qu’en juin, mois durant lequel elles avaient été nombreuses à les baisser. Toutefois, dans un contexte de retour de la demande de crédit et de redynamisation du marché immobilier, elles accordent de fortes réductions de taux aux meilleurs profils, ou aux jeunes, avec un retour à des taux proches des plus bas niveaux historiques de l’année 2016 !

« On voit ainsi à nouveau des crédits accordés à moins de 1 % sur 15 ans et moins de 1,3 % sur 20 ans ! Le marché est actuellement clairement en phase de reprise, boosté par les taux proches des plus bas niveaux historiques de fin 2016… », analyse Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer .com.

À titre d’exemple, un couple de primo-accédants de 35 ans avec 5 500 €/mois de revenus et 60 % d’apport a obtenu 0,68 % sur 15 ans à Nantes ! Un couple de CSP + avec plus de 150 000 € de revenus annuels et beaucoup d’épargne à Paris (14e) a obtenu 0,89 % sur 15 ans.

« En juin, le nombre de demandes de prêts est revenu au même niveau qu’en juin 2017, avec 2,5 fois moins de renégociations, ce qui témoigne de la reprise des transactions et du dynamisme du marché immobilier en cette période estivale, conclut Jérôme Robin, directeur général de Vousfinancer. Dans ce contexte, les banques ne veulent pas manquer cette fenêtre de tir qui devrait leur permettre de progresser rapidement dans leurs objectifs de production de crédits, après un début d’année plus compliqué… D’où une politique de taux particulièrement attractifs qui devrait se poursuivre encore à la rentrée, période clé pour les banques, car traditionnellement riches en transactions immobilières.»

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée